Charte

A. Les échanges

Ce qu’on peut échanger

Les membres échangent tout type de services à condition qu’ils soient non professionnels.

Un service professionnel serait par exemple presté par un indépendant qui exerce son activité professionnelle ou par quelqu’un qui exerce un métier en rapport direct avec une activité marchande.

Dans le SEL on peut également donner ou prêter des biens, échanger du savoir (-faire) ou même des informations.

Annoncer ses offres ou demandes (circulation de l’info)

Les offres et demandes sont régulièrement ajoutées sur notre site et/ou via notre journal.

Les membres encodent directement leurs offres ou demandes sur le site. Ceux qui n'ont pas internet s'arrangent avec leur parrain ou marraine.

Le COmité de COordination du SEL (COCO) pourrait refuser la publication d’une proposition d’échange qui ne respecterait pas la présente charte ou qui poserait un problème éthique ou déontologique.

Trouver quelqu’un avec qui échanger

J’ai besoin d’un coup de main, je cherche un objet ou j’ai une offre concrète : comment faire ?

Je consulte le site ou mon parrain ou marraine. Si j’y trouve l’offre ou la demande qui me convient, je prends directement contact avec la personne concernée.

Si je ne trouve personne pouvant m’aider, je peux (faire) insérer ma demande ou mon offre sur le site.

Surtout, je ne me décourage pas devant un refus, gardant bien à l’esprit que chacun reste libre d'accepter ou de refuser de rendre un service, sans avoir à se justifier.

Je peux également après consultation de la liste d’offres et demandes, répondre à une demande que je pourrais aisément effectuer, même si elle ne figurait pas dans mes offres.

 

Réaliser l’échange

Il faut toujours bien définir à l’avance les conditions d’un échange avant de s’engager et éviter les services ou prêts de matériel qui présentent un caractère dangereux (risque d’accident, de détérioration de l’objet… dont on ne pourrait assumer les conséquences). Le prêteur est donc pleinement responsable ou invite l'emprunteur à signer une décharge.

Il est important que les deux parties assument ensuite leurs engagements, c’est ce qui fonde la confiance dans le système. Rappelons cependant que, contrairement aux professionnels, les membres qui rendent un service dans le SEL restent des amateurs et ne sont pas tenus à une obligation de résultat, ni de rentabilité quelconque. (Concernant l’évaluation en Bon ’heures de l’échange, voir le chapitre suivant).

Si déplacement, conséquent ou non, il y a, il est impératif d’en fixer les conditions avant de s'engager au moment de la prise de contact afin d’éviter tout malentendu.

Au sein du SEL, tout membre du Coco reste disponible pour aider les membres qui le souhaitent à régler entre eux un différend occasionné lors d’un échange.

Cependant, Dina-SEL ne peut donner aucune garantie ni engagement concernant la valeur, les conditions ou la qualité des services ou des biens offerts.

Les membres sont individuellement responsables pour leurs propres obligations légales (assurances,…). Le SEL n’a aucune responsabilité dans l’éventuel non-respect de leurs obligations.

B. Comment évaluer un échange ?

Un échange s’évalue par rapport au temps passé à rendre le service : 1 heure de service = 1 Bon’heure. L’unité la plus petite est le ¼ de Bon’heure.

Toutefois, à titre exceptionnel, les parties peuvent tenir compte, dans leur évaluation, de l’aspect particulièrement difficile, pénible d’un service ou à l’inverse du caractère très léger de celui-ci.

Par convention, 1 petit service, non mesurable en temps presté, vaut ½ Bon’heure.

Le don gratuit, ou le troc directement entre deux membres peuvent évidemment coexister avec la mise en circulation de Bon’heures.

Les membres peuvent régler une partie de leurs transactions en euros, si des frais ont été engagés. Par exemple : Caroline se propose de préparer des gâteaux ; les ingrédients lui seront payés en euros et son temps de préparation en Bon'heures. Seuls les Bon’heures sont enregistrés dans les comptes individuels.

Comptabilisation des échanges

Si Claudine a tondu la pelouse de Pierre pendant 2 heures, son compte augmente de 2 Bon’heures et celui de Pierre diminue d’autant.

Soit, Pierre donne 2 Bon’heures à Claudine via le site.

Soit, Pierre s'adresse au « comptable » qui encode l'échange.

Le Bon’heure n’est pas convertible en argent et vice-versa.

Aucun intérêt n’est perçu sur les comptes négatifs, ni offert sur les comptes positifs.

Le débit ou le crédit de votre compte ne peut pas dépasser 60 Bon’heures.

Si tel est le cas, on vous demandera de faire en sorte de revenir à une situation d’équilibre.

Prêt d’objet

Le prêt d’objet vaut en principe un « petit service » (soit un demi Bon’heure), et ce pour une durée bien limitée dans le temps. Si le prêt se prolonge, ou si le bien a une valeur importante, on peut compter plusieurs « petits services ». Si l’utilisation du bien risque de l’user, on peut prévoir un dédommagement supplémentaire en euros.

C. Les membres

Un membre du Dina-SEL est une personne, une famille (résidant sous un même toit), voire un groupe ou une association.

Des réunions d’information concernant le fonctionnement du SEL sont régulièrement organisées.

Un candidat devient effectivement membre dès que :

 il a participé à une réunion d’information ;

 il a rempli et signé sa feuille d’inscription comprenant ses coordonnées, son adhésion à la présente charte et proposé au minimum 5 offres et demandes d’échanges.

 il a payé sa cotisation annuelle de 7 euros.

Le nouveau membre qui le souhaite, recevra une farde comprenant la charte du Dina-SEL, la fiche d'inscription, la feuille d'offres et demandes, le dernier journal, la feuille des catégories, comment effectuer un échange (lieu du site) (Tous ces documents sont strictement à usage des membres de Dina-Sel, et ne peuvent en aucun cas être transmis/communiqués à de tierces personnes non-membres.

Les membres autorisent Dina-SEL à conserver les données qui les concernent : les informations précises relatives à leurs offres et demandes d’échange, la liste de leurs échanges ainsi que leur comptabilisation. Ces données ne sont transmises à aucune personne extérieure au SEL.

Le répertoire des offres et demandes et la liste des membres sont confidentiels (usage strictement interne) et ne sont délivrés qu’aux membres en règle d’inscription. Toute infraction à ce principe peut entraîner l’exclusion du contrevenant.

Votre adhésion au Dina-SEL implique que vous adhérez aux principes de cette charte, que vous souhaitez faire partie de la vie du groupe mais surtout que vous avez la ferme intention d’échanger des services, ce qui est le but principal de notre association.

 

D. L’organisation

Dina-SEL cherche à créer un mode de fonctionnement qui invite chacun à la participation la plus active tant dans l’organisation qu’à la prise de décision.

On considère que participer à la gestion du SEL est un service rendu comme un autre, au bénéfice de tous.

Dina-SEL (le SEL) est une association de fait, gérée par un COmité de COordination (le COCO) qui agit au nom de ses membres.

Les réunions du COCO sont ouvertes à tous : dates et ordres du jour sont disponibles sur le site et diffusé à chacun par mail.

Le COCO est constitué de membres qui ont pour mission de gérer le SEL, faciliter les échanges, éditer le journal, assurer le secrétariat du SEL et la comptabilité en euros, organiser des animations et des fêtes, gérer les relations extérieures…

Les activités et animations collectives sont importantes car elles permettent aux membres de faire connaissance, ce qui renforce la dynamique des échanges et la confiance mutuelle des membres. On essaie autant que possible d’y insérer des rencontres-échanges où les membres présentent au groupe leurs offres ou demandes du moment.

Pour couvrir les frais engendrés par la gestion de l’association (frais de photocopies, de déplacements, de téléphone…), une cotisation financière de 5 euros par an est demandée à chaque membre.

Chaque année, Dina-SEL réunit l’assemblée de ses membres. Cette assemblée élit le COCO (les mandats sont d’un an et renouvelables), fait le point sur le fonctionnement du SEL, prend de grandes décisions s’il y a lieu, approuve les comptes et fait la fête !

A l’initiative du COCO ou sur demande d’un cinquième des membres du SEL, une assemblée extraordinaire peut être convoquée à tout moment (et rebelote, la fête !).

Les décisions au sein de l’assemblée des membres et du COCO sont prises sur le mode du consensus ou, à défaut, à la majorité des voix.

 

Fichier attachéTaille
Icône document Microsoft Office charte dina-sel-16122015.doc95 Ko