solidarité coronavirus

Proposé

Soumis par Membre 9 le 15-mar-2020

 

Coronavirus et le Dinasel

Chers collègues du Dinasel,

Après avoir téléphoné à l’un et l’autre, je vous écris ce petit mot.

Peut-être nous connaissons-nous, peut-être ne nous connaissons-nous pas encore.

Je fais partie du Dinasel quasi depuis ses débuts, je m’y plais énormément et j’y ai appris une nouvelle façon d’être citoyenne : moins de biens, plus de liens ! L’argent ne fait pas le bonheur, même s’il en faut pour vivre dans notre société. Mes valeurs passent par la relation que je parviens à nouer avec ceux et celles qui croisent ma route.

Plus personne n’ignore l’existence du Coronavirus et les dispositions prises pour éviter sa propagation.

Toutefois, nombreux sont celles et ceux qui ignorent comment manifester au mieux leur solidarité sans risquer d’être eux-mêmes les propagateurs du virus tant redouté.

Nombreux sont celles et ceux qui se demandent quelles astuces développer en sus de nos habitus et de nos us afin de tordre le cou et mettre un terminus à ce drôle de gugusse de coronavirus.

 

Par rapport à chacune des mesures, je vous propose de garder à l’esprit ce qui vous semble essentiel de préserver en priorité.

Ne pas se toucher les mains, ni s’embrasser. Disons-nous bonjour avec les pieds chaussés, regardons-nous dans les yeux lorsque nous prenons des nouvelles les uns des autres. Ainsi, je permets que la relation soit autant que possible préservée.

Ne plus se rendre au restaurant, au café. Si nous en avons les moyens, commandons des plats en service traiteur. Ainsi, nos restaurateurs pourront engranger quelques bénéfices et passerons ce cap difficile.

Il en va de même pour toutes les autres activités annulées. Ne demandons pas le remboursement pour les arrhes déjà versées, ne réclamons pas si les cours, ateliers ne sont pas remplacés. C’est notre contribution solidaire à ces manques à gagner.

Ne plus permettre à nos enfants de se rendre à l’école. Faisons appel aux personnes ayant du temps et l’envie de s’en occuper. En gardant en tête que le mieux est l’ennemi du bien et qu’entre 2 choix, la solution prise sera de toute façon mauvaise : avec les enfants, il est impossible de faire garder les distances demandées. Alors, nous n’allons pas pour autant les sacrifier ! Je suis disposée à me rendre chez vous quelques heures afin de vous dépanner. Probablement que je ne suis pas la seule au Dinasel à aimer m’occuper d’enfants encore en âge d’avoir besoin de la présence d’un adulte. Osons contacter d’autres personnes dont nous savons qu’elles ont des enfants en bas âge pour proposer notre aide.

 

J’aborderai maintenant une autre façon de se protéger.

Au lieu de faire moins de … que pouvons-nous mettre en place et faire plus de …

Comment renforcer notre immunité ?

Des choses toutes simples à la portée de chacun en fonction de ses moyens et de ses croyances. Faites ce qui vous correspond et est à votre portée : se promener, s’alimenter en veillant à la vitamine C et renseignez-vous auprès de vos amis, connaissances sur les huiles essentielles, les activités physiques, les émotions, pensées et attitudes à multiplier sans modération.

Vous aurez compris que je suis alternative, écolo, et pour ceux qui me connaissent, grande de taille, hors de la moyenne dans des tas de domaines ! Je crois en notre capacité à nous soutenir les uns les autres malgré nos différences de points de vue, de sensibilité, d’intérêt.

Faisons de ce moment de crise un moment de surprises et de souvenirs exceptionnels.

Au plaisir de vous revoir ou de faire vote connaissance.

Que votre printemps soit lumineux

A défaut d’être avant tout pluvieux.

Nathalie Lola Wuillaume - Famille 9 - N’hésitez pas à m’appeler au 0473/32.06.36                         

Ce samedi 15 mars 2020

Image: 

Expire le: 15 03 2021